Diminuer sa facture d’eau

Plusieurs postes peuvent être passés à la loupe pour réduire la consommation d’eau.

Robinets et douches

mousseurPour moins consommer d’eau lors de l’utilisation du robinet, il existe des mousseurs-aérateurs: ce sont de nouveaux types de filtres qui aspirent de l’air en même temps que l’eau qui coule. Comme une partie de l’eau est remplacée par cet air, cela laisse passer moins d’eau.
Ils sont faciles à installer, simplement en remplacement des anciens filtres, et coûtent très peu cher (5 euros). Il en existe avec plusieurs débits: 3 litres/min, 5 litres/min ou 9 litres/min.

A l’utilisation, on ne constate aucune changement de confort, et on consomme pourtant deux fois moins d’eau !

Pour la douche, il existe des pommes de douche « eco » qui utilisent exactement le même principe.
Une entreprise californienne promet une douchette économisant 70% d’eau pour le même confort, en s’inspirant des systèmes d’injection de carburant des réacteurs d’avion (des micro-gouttelettes pulvérisées sur un maximum de surface).

Electroménager

Les lave-vaisselles et lave-linges récents sont très économes en eau et en électricité. Si vos appareils ont plus de 10 ans, un remplacement d’appareil apportera un changement notable.

Au jardin

recuperateurIl est très facile d’installer un réservoir récupérateur d’eau au jardin. Branché à la gouttière, il récupère jusqu’à 300 litres d’eau, et il peut même se brancher en cascade (le trop-plein du premier récupérateur va remplir le deuxième). D’expérience, 300 litres sont tout justes suffisants pour arroser un petit potager pendant une semaine de sécheresse.

Pour économiser un maximum d’eau, il vaut mieux éviter d’arroser au jet d’eau: on n’arrive pas à bien évaluer la quantité d’eau et le débit, et on a tendance à arroser plus que nécessaire. Faites un test: arroser à l’arrosoir et regardez le nombre d’arrosoirs qu’il faut pour arriver au même résultat qu’avec le jet: c’est tout simplement énorme.

Il existe aussi les fameux systèmes goutte-à goutte qui peuvent être reliés à une minuterie: un tuyau très finement percé serpente parmi vos plantes, et laisse « suinter » l’eau d’arrosage. L’eau arrive directement sur la terre utile à vos plante, et ne se perd pas dans l’atmosphère ou sur les feuilles. C’est très économique.

En attendant l’eau chaude

En attendant l’arrivée de l’eau chaude au robinet, on peut récupérer l’eau froide qui coule, dans des bouteilles qui pourront servir à l’arrosage des plantes par exemple.
Certains fabricants de chaudière proposent aussi des petits réchauffeurs électriques qui s’installent sous le lavabo, et qui vous fournissent de l’eau chaude immédiate.

Récupérer l’eau de pluie pour la maison

Il existe des maisons avec double circuit d’eau: récupérée du toit, elle est filtrée  et stockée dans une cuve enterrée. Elle est considérée comme de l’eau grise (visuellement propre et claire mais biologiquement non potable). Il y a obligatoirement un circuit d’eau séparé, et peut servir aux toilettes et au jardin.

Station de potabilisation

Pour aller plus loin, vous pouvez carrément installer une station de potabilisation d’eau, qui fonctionne avec un filtre à charbon et une lampe UV (à remplacer toutes les X heures).