Diminuer sa facture d’électricité

Explications (kwh)

pyloneLes factures et les consommations d’électricité sont toujours exprimés en kwh (kilo-watt-heure). Cela correspond à un appareil qui à besoin d’une puissance de 1000 W (instantanée) et qui fonctionne pendant 1h. C’est donc 1 kw (1000 Watt) pendant une heure.

Logiquement, pour arriver à une consommation équivalente, avec un appareil d’une puissance 10 fois plus faible, il faudrait que l’appareil fonctionne 10 fois plus longtemps.
Donc 100 W (0.1 kw) pendant 10 heures donnerait 0.1 x 10 = 1 kwh.

Pour donner des échelles de valeurs, je vais passer en revue quelques appareils ordinaires, attention ce sont les puissances instantanées, à multiplier donc selon la durée moyenne d’utilisation.

High tech

  • Téléviseur à écran plat (lcd-led): 50 W à 150 W
  • Ordinateur de bureau: 100 W à 300 W
  • Ordinateur portable: 20 à 100 W
  • Box Internet: 10 à 20 W
  • Box TV / décodeur: 5 à 30 W

Electroménager

  • Lave-linge: 1 kwh par cycle environ
  • Sèche-linge: plusieurs kwh par cycle
  • Réfrigérateur: 1 kwh par jour, un peu moins pour les A+++
  • Four: 1 à plusieurs kwh par cycle
  • Tables de cuisson (vitro, induction): jusqu’à 2000 W par feu

Eclairage

  • Lampe traditionnelle: 60 W, 100 W…
  • Lampe halogène : jusqu’à 400 W (!!!)
  • Lampe fluocompacte: une dizaine de W
  • Lampe LED: 1 à 5 W en général

Eau sanitaire et chauffage

  • Chauffe-eau électrique: quelques milliers de W, à calculer avec la durée de chauffe
  • Chauffe-eau thermodynamique (pompe à chaleur intégré): environ 1 kwh par jour
  • Chaudière gaz/fioul/bois: Surprise, il y a une pompe électrique en général, pour faire circuler le circuit d’eau des radiateurs. Jusqu’à 1 ou 2 kwh par jour! Privilégier les nouvelles pompes basse consommation (classe énergie A, à courant continu), ou baisser la vitesse de circulation (toujours réglée trop haut en général).
  • Chauffage électrique: en chauffe maximum, jusqu’à plusieurs milliers de W par radiateur.

Abonnement et taxes

factedf
La vraie consommation ne représente qu’une partie de la facture d’électricité: il y a un ensemble de taxes et suppléments à ajouter.

  • tva
  • Abonnement: selon la puissance instantanée maximale autorisée (de là découle le nombre et la puissance de vos appareils que vous pouvez utiliser en même temps), et l’option heure creuse/heure pleine, l’abonnement peut représenter une très grosse proportion de la facture: de 10 euros pour le basique 6 Kva (grosso modo 6000 W instantané autorisé), jusqu’à plus de 30 euros (12 Kva, heures creuses/heures pleines)…
  • Frais d’acheminement: le vrai coût de l’infrastructure réseau (erdf)
  • Contribution environnementale: compense le surcoût qu’EDF est obligé à verser lorsqu’il achète de l’électricité provenant d’énergies renouvelable (provenant des panneaux solaires de votre voisin, électricité que edf rachète 3x plus cher que le prix normal du marché)

Baisser sa facture

Outre la diminution de la consommation, possible en changeant les appareils ou en diminuant leur durée d’utilisation, ne pas oublier d’étudier votre abonnement. Il est très souvent surdimensionné: un foyer français aura tendance à consommer moins qu’il y a 20 ans..

De même, si vous avez souscrits au système d’heures creuses/heures pleines, étudiez bien la consommation en heure creuse, et vérifiez que vous faites bien des économies: même à moitié prix, vous n’économisez au mieux que 7 centimes par kwh. Si vous payez l’abonnement heure creuse/heures pleines 25 euros, pour ne consommer que 100 kwh à moitié prix, cela ne fait que 7 euros d’économie, ce qui ne compense pas du tout le surcoût de l’abonnement.

Très souvent ignorée aussi, la consommation électrique de votre chaudière.. non électrique. Les plus anciennes peuvent être très gourmandes, entre une vieille électronique et une vieille pompe pour le circuit de chauffage/radiateurs. Il est possible de réduire la vitesse de cette pompe de circulation.

L’électro-ménager a aussi fait d’énorme progrès: réfrigérateur économe, lave-linge très sobre, sèche-linge à pompe à chaleur.. Les meilleurs sont chers, mais peuvent diviser par 3 leur consommation respective.
Même le petit électroménager a fait des progrès: les aspirateurs ont divisés par deux leur consommation électrique, en moins de 10 ans.

De même pour le chauffe-eau électrique: les nouveaux modèles avec pompe à chaleur intégré ne consomment plus que 1 kwh/jour, c’est à dire pas plus qu’un frigo.

Le futur?

Les fournisseurs alternatifs s’alimentent tous chez le même producteur: EDF. Ils vont se démarquer par le prix de l’abonnement, les services, et que très légèrement sur le prix du kwh.

Le prix de l’électricité en France ne va aller qu’en augmentant: nos centrales nucléaires vieillissantes coûtent de plus en plus cher à entretenir et à maintenir en bon état. Dans le même temps, EDF doit penser à leur remplacement et leur démantèlement: que ce soit l’EPR ou des parcs éoliens et solaires, les investissements des 20 ou 30 prochaines années se comptent en dizaines et même centaines de milliards d’euros. Le président d’Edf a averti: il réclame des augmentations des prix de 2 à 5% par an.