Médecine 2.0

Dossier médical numérique

Le dossier médical numérique, mis en place dans de nombreux pays, permet au patient de voir ses données médicales, et de partager facilement les informations entre tous les médecins consultés au cours de sa vie.
Il promet un gain de temps, un gain de transparence, et d’éviter les doublons de consultations, examens, et prescriptions.
Plusieurs médecins pourront facilement (et à distance) analyser les résultats et se concerter sur la même pathologie du même patient.
Les informations financières pourraient aussi clairement y figurer: tarifs, paiements, remboursements, coordonnées des prestataires, sécurité sociale, assurances, et complémentaires.
La carte vitale était un premier pas, il reste à apprendre les pas suivants. On s’est mis debout, il est temps d’apprendre à marcher.

Réseau numérique de santé

Tous les professionnels de santé pourraient être largement interconnectés avec un état des lieux de chacun: places disponibles, spécialités et coordonnées, et date des futurs places disponibles (lits, examens, consultations).
Les hôpitaux et les services d’urgence n’auraient plus à passer 3h au téléphone avec les 5 autres hôpitaux environnants pour « caser » un malade qui arrive.
Les médecins de ville y seraient aussi connectés: dans un contexte moins urgent, le médecin généraliste pourrait directement voir les disponibilités de l’hôpital (et des personnels et des médecins spécialistes) pour y prévoir un examen pour un de ses patients.
Ce serait un gain de temps, d’argent, et de démarches administratives pour tout le monde.

Objets connectés

Les objets connectés font une percée dans la santé: bracelet compteur de pulsations cardiaques, lentilles de contact analysant le taux de sucre, collier-bouton d’alerte en cas de malaise, ce n’est que le début.
Via Internet, ces objets connectées pourraient envoyer tous les jours leurs informations vers votre dossier médical et ainsi vers votre médecin.
Si tout va bien, à chaque rendez-vous, votre médecin aura une vue d’ensemble sur les paramètres et votre historique de santé.
En cas de problème simple (retard ou oubli d’une prise de médicament par exemple), une alerte pourra être « remontée » à votre médecin.
Selon le niveau de gravité, une alerte pourrait être directement envoyée aux urgences, ainsi que votre localisation géographique.
Les urgences connaitront immédiatement votre pathologie, pourront consulter votre historique médical pendant le trajet, et l’hôpital pourra déjà être informé et prévoir une intervention si nécessaire.
Ce serait une source de rapidité, de simplicité et d’efficacité extraordinaire.

Prothèses nouvelle génération

Grâce à l’invention d’imprimantes 3d capables de créer des objets pour un prix dérisoire, de plus en plus de patients commencent à créer soi-même leurs prothèses. C’est une solution révolutionnaire, simple et abordable pour des prothèses « standards ».
Depuis l’avènement de capteurs miniaturisés et à bas prix, les prothèses sophistiquées deviennent encore plus sophistiqués: elles ont plus de force, sont plus précises, sont plus petites et plus légères, c’est une avancée majeure pour les patients.
Certaines commencent même à communiquer des sensations, comme le toucher (ou texture) ou la pression..

Bio-informatique

Il y a encore 15 ans, décrypter un génôme humain coûtait 1 million d’euros et nécessitait un an de travail, aidé par analyse informatique. Aujourd’hui, cela prend 2 jours et coûte moins de 100 000 euros.
Cela ouvre la voie à des découvertes immenses: de plus en plus de cas de différentes malades peuvent être guéries en créant un « médicament » sur mesure pour chaque patient.
Après prélèvement de cellules du patients, elles sont modifiées génétiquement pour corriger les parties défectueuses ou pour les rendre « guérisseuses d’autres cellules ». Ces cellules, après multiplication, sont ensuite ré-injectées au patient.
Et cela marche !! Des maladies quasi-incurables sont guéries à 90%: leucémie (cancer du sang), drépanocytose.. Cette technique a un énorme potentiel pour toute sorte de maladie.